16 décembre 2006

- Château Durfort-Vivens, Margaux 1995 -

Mes parents, si on leurs retire toutes les autres (et elle sont nombreuses), ont la grande qualité d'avoir plus d'argent que moi et donc de m'inviter dans des restaurants où l'on trouve parfois des vins légerement plus chers au service que mes petites trouvailles habituelles. Me voilà donc devant une petite bouteille que j'espère ne pas trop vexer par mes commentaires de profane du monde des grands crus classés: un Château Durfort Vivens 1995. Mais peu importe, chacun est curé en sa paroisse et, un peu de cran zut, pour une fois un athée dira la messe et pas avec n'importe quel vin.

Me voilà devant le flacon. La bête se repose au fond de sa carafe, elle reprend son souffle, elle me guette. Seule une mince paroi de verre nous sépare, et je ne sais pas encore qui est le prédateur dans cette histoire. Depuis que je suis "marchand de vins", mes parents se demandent ce que je vais bien pouvoir dire et faire. Sous leur regard amusé, je me décide finalement et pose mes lèvres sur le rebord du verre, porte le nectar à leur contact, entrouve la bouche et le laisse s'écouler quelques instants en moi.

dufortvivens
j'aime vraiment beaucoup mes parents...

La structure est claire. Un tannin harmonieux pose le tempo et propose à tour de rôle: un bouquet de violettes, les fleurs laissent la place à des fruits rouges, (de la prune? de la mûre?) et, ô comble du bonheur, une saveur truffée se répand finalement sur les longues caudalies de la première gorgée...

Il a sympathiquement accompagné un roti de canard à l'orange et un millefeuille au boudin noir et aux oignons. Autant vous dire que ce soir là, le sieur Thomas est allé se coucher avec la compréhension profonde du sens de la vie.

Sadou

Posté par Hungry Tablier à 15:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur - Château Durfort-Vivens, Margaux 1995 -

Nouveau commentaire